Les tribulations de Claude à Westminster

DE L’ESPOIR

 

Je ne sais pas si, profitant de la retraite dans le Gers non loin des Pyrénées, vous vous seriez attendu à être invité un jour à Westminster, au Parlement anglais, à la chambre des Lords qui plus est ! Bien sur ce n’était pas là ou le parlement se réunit au complet, plutôt dans une « Committee Room » mais quand même.

 

Le rendez vous était pour le mardi 17 juin à 13h et ce matin là pour venir de Toulouse, tout ce qui pouvait mal se passer s’est mal passé y compris une erreur d’adresse pour l’endroit ou nous avions réservé une chambre. C’est pourquoi le soulagement de prendre sa place ...

...(à la dernière minute) dans ce prestigieux bâtiment était grand car il succédait à un stress intense …

 

C’est là qu’a commencé un « conte de faits » qui est en train de me débarrasser je l’espère de mes dernières traces de cynisme et de négativité.

Une députée anglaise, une baronesse et le fondateur de plusieurs fondations qui déclarent vouloir renouveler leur Engagement pour la Paix (déjà pris en 2012) et qui vous invitent à le signer aussi, tout ça parce que vous avez stimulé quelques Fêtes et Forums pour la paix en France et participé au Collectif Paix et Solidarité ! Rien ne passe inaperçu dans le monde de la paix. Est ce parce que nous ne sommes encore que quelques uns ? Peut être et pourtant la Committee Room était bondée et tout le monde je crois n’avait pas pu rentrer.

 

Quand le lendemain, dans une salle beaucoup plus grande, vous participez à une remise de récompenses (le Water And Food Award) pour les organisations qui développent les projets les plus ambitieux pour passer d’un monde en train d ‘épuiser ses ressources et de perdre son humanité à un monde de paix et de restauration d’une planète en danger, vous vous rendez compte que vous n’êtes pas vraiment isolé. De multiples et courageuses initiatives de « pionniers exemplaires » existent et trouvent enfin à être reconnues (il y avait un membre du gouvernement anglais qui ô surprise a témoigné humblement).

Cela se passe au Zimbabwe, en Inde, au Kenya, en Afrique du Sud (pour ceux qui étaient récompensés cette fois), il y avait une princesse (de Jordanie), un jeune homme de 11 ans (qui a lancé avec ses copains un mouvement contre l’apathie dans ces domaines vitaux), une jeune fille qui anime au Danemark le mouvement « Arrêtez de gaspiller la nourriture » et beaucoup d’autres que je n’ai pas la place de citer ici, la liste serait trop longue.

Il s’agissait de répondre aux besoins du présent sans compromettre les besoins futurs, de combiner esprit pratique et idéalisme, de regarder la nature et de l’imiter, pas seulement de regarder comment faire mais de faire et de le rendre amusant et intéressant, de parler un langage que tout le monde comprend, d’accessibilité à la nourriture et à l’eau etc … etc …

« Soyez le changement que vous voulez apporter » Gandhi.

 

En conclusion Prem Rawat, un ambassadeur de la paix qui a inspiré la plupart de ces initiatives (je l’ignorais et pourtant je croyais bien le connaître) a invité ceux dont l’intelligence et les connaissances leur font dire que « la paix ce n’est pas possible » à faire dés aujourd’hui quelque chose pour que la paix soit possible.

Vous savez quoi ? Je faisais encore un peu partie de ceux la et devinez quoi ? Je vais faire quelque chose pour que la paix soit possible.

Comme vous non ?

 

Amitiés,

Claude A.

 

Claude  et Isabelle
Claude et Isabelle

Écrire commentaire

Commentaires : 0