Ateliers plantes sauvages - Oasis de la Paix

Salades sauvages printanières

Samedi 30 mars, de 9h à 15h à Lascazères, 6 chemin des Palombières

Identifier, cueillir et préparer des plantes comestibles pour réaliser et déguster une salade sauvage aux saveurs multiples et uniques ainsi que quelques tapas originaux pour accompagner un apéro tonique et bienfaisant. Partager des recettes, des idées, des histoires, des jeux...

 

Rendez-vous à Lascazères, 6 chemin des Palombières

  • 9h : Début de l'atelier
  • 13h : Apéro et Salade sauvages, suivi d'un buffet "auberge espagnole"

Apportez un panier, des poches papier, un couteau de poche pour les cueillettes et votre spécialité pour le buffet de l'auberge espagnole, sans oublier humour et bonne humeur!!!

 

L'organisation de l'atelier se fera à distance lors d'une conférence téléphonique. Les numéros d'appel et la date et l'heure vous seront communiqués par mail ou SMS.

 

Inscrivez-vous ci dessous avant le 23 mars 19

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.


Les textes de Nicole

Télécharger
poésies salade.pdf
Document Adobe Acrobat 119.3 KB
Télécharger
1569 Le Sixiesme Livre des Poèmes de Pie
Document Adobe Acrobat 27.9 KB

Photos de la journée ...


Les liens proposés par Nicole

Télécharger
Les plantes comestibles
petit-atlas-des-plantes-comestibles-pdf.
Document Adobe Acrobat 6.9 MB

Fiches Salades

Site des écologistes de l'Euzière

http://www.euziere.org/?FichesSalades


Rencontre Nature : Sève de Bouleau, bourgeons et gemmothérapie

Samedi 23 février, de 14h à 17h30 - Chez Christine Maréchal, 65700 Vidouze

Nous étions treize à partager, échanger, expérimenter, goûter...

"Magnifique, régal, plaisir, nourrissant, enrichissant, confiance, bienveillance, soleil, détente, dehors, ..."

Ci dessous quelques contributions et quelques images de cet après-midi.

Sève de bouleau

Télécharger
Fiche : Sève de bouleau
Document proposé par Christine
La sève de bouleau.pdf
Document Adobe Acrobat 284.4 KB

Recette des macérats et gemmothérapie

Extrait Hydro–alcoolique-glycériné

Avec cette méthode, on s’assure de pouvoir solubiliser pratiquement tous les actifs qu’ils soient liposolubles, hydrosolubles, ou uniquement solubles dans l’alcool. Il faut faire un mélange alcoolique glycériné comprenant 1/3 de chaque solvant soit 33,33% de chacun auquel on ajoute la plante. Pour 1 part de plante utilisée, on ajoute 4 parts du mélange hydro alcoolique glycériné.

Soit

10 g de plantes

13,33 g d’eau pure

13,33 g de glycérine

13,33 g d’alcool

conservateur

Placer en flacon ambré et bien fermé pendant environ trois semaines. Agiter le flacon tous les jours. Ensuite filtrer et conserver en flacon ambré.

 

La gemmothérapie

Selon la théorie, les bourgeons des plantes posséderaient certaines propriétés thérapeutiques supérieures à celles des diverses parties de la plante mature. Le bourgeon, étant un embryon, porterait en lui le potentiel de développement de la plante, un peu comme s’il était à la fois les racines, les tiges, les feuilles, les fleurs et les fruits. Il contient également de fortes concentrations d’éléments actifs comme des hormones, des oligo-éléments, des vitamines, des minéraux, etc.

Les adeptes de la gemmothérapie parlent de la « globalité » du bourgeon. Le tissu embryonnaire offrirait non seulement une teneur supérieure en composés actifs, mais un spectre d’action beaucoup plus vaste que chacune des parties de la plante prises isolément.

Le bourgeon frais est mis en macération dans un mélange de solvants alcool/glycérine végétale/eau, de manière à ce que chaque liquide occupe 1/3 du poids total. Après macération et filtration, on obtient le macérat glycériné.

Avantages

L’eau est utilisée en tant que solvant. Elle peut alors jouer son rôle dans l’extraction des principes actifs et la transmission énergétique du bourgeon.

Les posologies varient en moyenne de 5 à 15 gouttes par jour. Ce nombre de goutte est aisé à compter.

La quantité d’alcool ingérée est minimum (très utile pour les enfants ou les animaux).

 

Extrait du site : http://www.calybeauty.com/post/recette-teinture-mere-extrait-glycerine-extrait-hydro-alcoolique.aspx


Recette du kéfir de fruits

Dans le partage, quelques grains de kéfir ont voyagé de Lascazères à Vidouze puis vers Tarbes et la Roumanie? 

 

Les grains de kéfir de fruits servent à la production d'une boisson ménagère très désaltérante selon une recette classique ou une infinité de variantes riches en saveurs inédites. Les levures contenues dans les grains de kéfir de fruits vont chercher dans le sucre les éléments nécessaires à leur développement. En l'absence d'oxygène, le glucose est alors dégradé en éthanol et en dioxyde de carbone.

Pour manipuler les grains de kéfir évitez les objets métalliques. Utilisez le bois, le plastique, le nylon, le verre et/ou la céramique.

Il existe plusieurs recettes différentes pour préparer le kéfir de fruits.

  • La recette classique pour préparer du kéfir de fruits

Voici les ingrédients pour préparer le kéfir de fruits :

Un bocal de 2l à grande ouverture

- 1,5l d'eau de source de préférence

- 3 grosses cuillères de sucre non raffiné et bio

- 3 grosses cuillères de grains de kéfir

- 1/2 citron bio coupé en deux

- 2 figues sèches ou 3 abricots secs ou une petite poignée de raisins secs bio

 

Mettre l'eau dans le bocal avec le sucre et le faire fondre en dynamisant (faire tourner l'eau dans le bocal).

Ajouter les grains de Kéfir, les fruits secs et le citron.

Ne pas fermer hermétiquement le bocal.

Le laisser à température ambiante (entre 18 et 27°) à l’abri du soleil direct jusqu'à ce que les fruits secs remontent à la surface. (entre 1j et 3j)

Retirez les fruits, puis filtrez dans des bouteilles à bouchon mécanique ou bouteilles de jus de fruits avec des couvercles à vis.(à cause de la pression de la fermentation)

Rincez les grains et conservez-les au frais dans de l'eau sucrée dans un bocal à confiture fermé. Tous les 10 jours pensez à les rincer et à renouveler l'eau sucrée.

 

Pour en savoir plus sur le kéfir nous vous conseillons d'aller consulter le site suivant :

http://www.cfaitmaison.com/kefir_fruits/boisson.html



La roue des plantes (gemmothérapie) proposée par Henriette


Les vidéos proposées par Hélène Serra ...

 

La chaine Youtube : "Le chemin de la Nature" de Christophe De Hody

https://www.youtube.com/channel/UCDRv_dbkaa6b1kXxsokstpg


Rencontre Nature : "Ronce et Pissenlit"

19 janvier 2019 de 14h à 17h, 6 chemin des Palombières à Lascazères

Limonade de fleurs de pissenlits

Recette réalisée lors de l'atelier et offerte par Katy

1l d'eau (filtrée ou de source)

 5cl  de Ginger bug (voir recette sur internet "ni cru ni cuit ")
 50 g de sucre
 5 cl de jus de citron
 1 belle poignée de (2mains réunies  ) de fleurs (sans la partie verte )
 
 Mélanger le tout dans un bocal et 
 laisser dans une pièce à environ 20° de T° pendant 2 jours ou plus 
 Une limonade ça pétille !!
 Filtrer et mettre en bouteille dans un endroit frais 
 À consommer dans la semaine , plus elle vieillit plus elle est corsée
 Attention en ouvrant la bouteille cela peut être explosif !!!
 Rrrrégalez vous !

La cramaillotte

Dégustation et Recette proposée par Hélène K

Avec l’arrivée du printemps, les pissenlits fleurissent nos campagnes. Profitez-en pour confectionner une délicieuse cramaillotte, cette confiture de grand-mère à base de fleurs de pissenlit. Partagez un moment convivial en plein air et au soleil, avec vos proches. Partez à la cueillette entre 12h et 15h, lorsque les fleurs sont les plus épanouies. Privilégiez les zones éloignées des champs et des bords de route, pour récolter des pissenlits avec le moins de traitements possibles en provenance de leur environnement. Préparez alors vos pissenlits immédiatement pour en conserver toutes les saveurs.

  • 365 belles fleurs de pissenlit
  • 1,5 l d’eau
  • 2 oranges non traitées
  • 2 citrons non traités
  • 1 kg de sucre en poudre

ÉTAPE 1

Choisissez des fleurs de pissenlit bien ouvertes. Lavez-les à l’eau claire, ou pas. Ôtez les tiges et retirez la base verte pour ne conserver que les pétales. Faites-les sécher quelques heures, au soleil si vous pouvez, pas indispensable.

ÉTAPE 2

Lavez les agrumes. Coupez ensuite les oranges et les citrons en rondelles.

ÉTAPE 3

Placez les fleurs dans une bassine à confiture avec l’eau, les morceaux d’agrumes. Faites cuire durant 1 heure après les premiers frémissements.

ÉTAPE 4

Filtrez la préparation et ajoutez-y le sucre. Faites cuire 45 minutes supplémentaires jusqu’à ce que la cramaillotte épaississe pour avoir une consistance assez proche de celle du miel.

ÉTAPE 5

Vérifiez la cuisson en utilisant la méthode de la goutte. Déposez une goutte de confiture sur une petite soucoupe. Attendez quelques secondes et pivotez la soucoupe à la verticale. Votre confiture est cuite si la goutte a gélifié rapidement et ne s’étale pas. Au besoin, poursuivez la cuisson jusqu’à obtenir la bonne texture.

ÉTAPE 6

Versez la préparation dans des pots en verre que vous aurez préalablement ébouillantés. Fermez-les et retournez-les immédiatement pour stériliser la confiture. Replacez les pots de cramaillotte à l’endroit lorsqu’ils seront complètement refroidis. Conservez-les à l’abri de la lumière.

(site Cuisine az : https://www.cuisineaz.com/recettes/cramaillotte-confiture-de-fleurs-de-pissenlit-28860.aspx)



Pousse Mémé dans les orties !

1er Décembre, Ferme de Monségur


Ateliers Plantes Sauvages Printemps 2018

31 mai, Atelier plantes sauvages à Tarbes, club retraités de la MGEN

26 mai, Journée nature à Soublecause

Ces deux ateliers ont été l'occasion de rencontres autour des plantes sauvages. L'objectif été d'éveiller la curiosité, l'intérêt, amorcer un autre regard sur ce qui nous entoure. Sortir de ces sentiments de domination et de destruction nécessaire qui habitent les propriétaires d'espaces vert et se reconnecter avec le vivant, avec soi même, avec notre capacité à changer notre relation avec les "mauvaises herbes", à cultiver la aussi, un espace d'expression pour la Paix.

Le premier a rassemblé 8 personnes dont certaines participent régulièrement à ce type d'activité sans éprouver l'envie d'aller plus loin dans leur démarche. Elles prennent plaisir à une petite balade nature guidée et ne se sentent pas pour autant plus engagées dans leur vie quotidienne. J'ai eu à cœur de leur proposer quelque chose de différent, de les accompagner dans la démarche d'une observation plus limitée et plus fine dans laquelle elles étaient actives afin de provoquer une vraie rencontre avec le monde végétal.

A la fin de la séance, une d'entre elles a décidé de s'offrir un guide d'identification et de commencer des récoltes. utilisations des plantes. Un des participants avoue que c'est la première fois qu'il se questionne sur son utilisation d'herbicide.

Plusieurs d'entr'elles sont partantes pour des rendez-vous nature réguliers pour mieux intégrer différentes

Vannerie rustiques paysannes

La Vannerie Sauvage

 

Basée sur les principes de cueillettes de plantes sauvages, la vannerie paysanne a pour but de créer des objets usuels et/ou décoratifs en lien avec notre quotidien.

Les plantes sont toujours prélevées dans le respect de la nature.

La diversité des végétaux récoltés permet de créer des gammes de formes et de couleurs aussi riches que variées.

 

Plusieurs techniques sont utilisées :

-         La vannerie dite spiralée dans laquelle on utilise la ronce et la molinie (graminée d’automne de zones humides), pour créer des contenants appelés « paillassous »

-         La vannerie sur arceaux, faisant intervenir toute une diversité de plantes comme le noisetier, le châtaignier, la bourdaine ou encore la clématite et la ronce

-         Des vanneries diverses inspirées des vanneries en osiers

 

Ces gestes ancestraux sont le plus souvent tombés dans l’oubli ou n’ont pas été transmis. C’est par le biais de stages et de journées à thèmes que ces savoirs faire revoient le jour.

 

Le stage vannerie rustique et paysanne des 23 et 24 février

Lors de notre stage, nous avons fait toute notre cueillette sur le terrain de l'oasis et utilisé principalement de la ronce et aussi, du noisetier, du laurier, du forsitia, du grenadier, du fusain d'Europe, de la pervenche.
La technique que nous avons découverte pendant le stage est le tressage sur arceaux.

Notre intervenant, Pierre Contamine, est un spécialiste des arbres et particulièrement des fruitiers, il a appris et pratiqué la vannerie rustique et paysanne avec Bernard Bertrand, auteur de plusieurs livres sur le sujet dont "La vannerie sauvage" livre et CD aux éditions TERRAN cf vidéo ci dessus.

Pierre nous a fait bénéficier également d'un petit topo sur site sur le greffage des fruitiers.

Nous étions quatre participants et nous sommes tous très fiers de nos réalisations, nous avons appris plein de choses. Il nous reste quelques finitions à faire et je partagerai quelques photos de nos œuvres.

Faire de nos mains un objet utile au quotidien,durable et esthétique, avec des matériaux locaux et des outils basiques (couteau et sécateur) nous a mis en joie et à fait évoluer notre regard sur ce qui nous entoure, notamment les ronces.


Ateliers plantes sauvages - Saint Sever de Rustan, été 2017

Cuisine sauvage, 16 juillet

Télécharger
Les recettes de l'atelier
recettes cuisine sauvage.pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB

Balade familiale, 26 août

Ateliers créatifs, 16 septembre

Le carré des simples du cloître de l'abbaye

Simples médecines

Les Simples ou Simples médecines (simplicis medicinae ou simplicis herbae selon ses appellations latines) est le nom donné au Moyen Âge aux plantes médicinales. Elles sont étudiées depuis des temps immémoriaux pour leurs vertus thérapeutiques.

 

La charité fait partie des devoirs essentiels des chrétiens, comme le rappelle l'évangile de Mathieu : " Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux. " Benoît de Nursie s'en préoccupait beaucoup, qui considérait cette activité comme une priorité de l'activité monastique. En conséquence, les moines ont étudié les plantes et les remèdes en général, transcrivant et commentant les œuvres d'Aristote, d'Hippocrate, de Dioscoride, de Galien, de Pline, etc... expérimentant eux-mêmes dans leurs jardins à partir de ces connaissances livresques et de la coutume.

 

La médecine médiévale était basée sur les vertus des herbes médicinales : elles servaient à fabriquer les médicaments. Les monastères médiévaux en particulier avaient tous, sinon une pharmacie et infirmerie, au moins un jardin de simples (herbularius) : l'officine de l'apothicaire et le jardin des simples étaient liés.

 

Le grand livre des simples du moyen-âge est sans doute celui de l'abbesse Hildegarde von Bingen (1099-1179), qui écrira son célèbre "Liber Simplis Medicinae", ouvrage important qui décrit près de 300 végétaux.

 

Le savoir-faire entourant la connaissance et le ramassage des simples est reconnu par l'Inventaire du patrimoine culturel immatériel en France.

 

 

Les fiches de quelques plantes médicinales

Télécharger
Quelques plantes médicinales à connaître
Document Adobe Acrobat 1.2 MB
Télécharger
Les plantes du carré des simples que vous avez observées à l'Abbaye de Saint Sever
Synthèse-PLANTES MEDICINALES CARRE SAINT
Document Adobe Acrobat 652.8 KB
Télécharger
Les jardins des moines
Jardin Simples médecines.pdf
Document Adobe Acrobat 364.7 KB